Actualité en Algérie

L’Algérie parmi les 7 plus grands producteurs mondiaux de gaz naturel liquéfié

L’Algérie se distingue sur la scène internationale par sa capacité de production de gaz naturel liquéfié (GNL), se situant au septième rang mondial avec une production annuelle de 25,5 millions de tonnes jusqu’à la fin février dernier. En Afrique, elle devance tous ses concurrents, notamment le Nigéria et l’Égypte.

Selon un rapport de l’Union Internationale du Gaz (IGU), l’Algérie occupe cette position privilégiée devant des pays comme le Nigéria, classé huitième avec une capacité de production de 22,2 millions de tonnes par an, et l’Égypte, en dixième position avec 12,2 millions de tonnes par an.

Les États-Unis dominent la scène mondiale du GNL avec une capacité de production annuelle de 91,4 millions de tonnes. Ils sont suivis par l’Australie (87,6 millions de tonnes) et le Qatar (77,1 millions de tonnes), ces trois pays représentant ensemble plus de la moitié de la capacité mondiale de production de GNL.

En quatrième position figure la Malaisie avec une capacité de 32 millions de tonnes par an, dépassant l’Indonésie qui se place cinquième avec 30,3 millions de tonnes. La Russie suit avec une production de 29,1 millions de tonnes par an, avant de rencontrer l’Algérie et le Nigéria. Trinidad et Tobago se positionne neuvième avec 14,8 millions de tonnes par an, et l’Égypte clôture le top onze.

À l’échelle mondiale, la capacité de production de GNL a atteint 483,1 millions de tonnes par an jusqu’à la fin février 2023. Le taux d’utilisation moyen de cette capacité était de 88,7 % l’année dernière, légèrement en baisse par rapport à 89 % en 2022.

Par ailleurs, le rapport souligne que les exportations de GNL de l’Algérie ont connu une augmentation notable à la fin de l’année 2023, enregistrant 2,88 millions de tonnes supplémentaires par rapport à 2022. Cela porte les exportations totales de l’Algérie à 13 millions de tonnes, représentant une part de marché de 3 % au niveau mondial, consolidant ainsi sa septième place mondiale.

Le rapport met également en lumière les principaux flux commerciaux de GNL entre les régions en 2023, avec les échanges entre l’Algérie et la Turquie (4,29 millions de tonnes) et de l’Algérie vers la France (3,20 millions de tonnes) classés comme les premiers et troisièmes plus importants échanges de GNL entre l’Afrique et l’Europe respectivement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P