Actualité en Algérie

Révolution en Algérie: 11 nouvelles stations pour transformer l’eau de mer en or bleu

Dans une allocution radiophonique sur « Forum de la première » chaîne, Mohamed Boultaba, le Directeur Général de la Société Algérienne d’Énergie, a dévoilé les ambitions futures et les réalisations en cours en matière de dessalement d’eau de mer. Cette initiative reflète les efforts continus de l’Algérie pour atteindre l’autosuffisance en eau, une préoccupation majeure pour le pays.

L’Algérie, engagée dans une quête d’indépendance dans la gestion de ses ressources en eau, met en œuvre un plan d’urgence ambitieux. Ce plan prévoit la construction de 11 stations de dessalement, dont 5 sont déjà en phase d’exécution avec une capacité de production quotidienne estimée à 300 000 mètres cubes. Les 6 autres installations permettront de couvrir 60% des besoins en eau du pays, favorisant ainsi une autonomie significative dans ce secteur vital.

Le Directeur Général a mis en avant la volonté de l’entreprise de pousser plus loin ses limites. « Une fois le nombre total de stations atteignant 19, notre production grimpera à 3,6 millions de mètres cubes par jour », a-t-il précisé. Une projection qui contribuerait grandement à la sécurité hydrique du pays.

Parmi les faits marquants de cette démarche figure la décision de confier à 100% aux entreprises algériennes la fourniture des équipements nécessaires. Ceci inclut une start-up spécialisée dans le matériel de dessalement d’eau de mer, soulignant ainsi la confiance en l’expertise locale et la promotion de l’innovation nationale. Un corps d’ingénieurs et de techniciens algériens sera également en charge de la maintenance et de l’activation des stations, illustrant la valorisation des compétences internes.

La formation occupe une place centrale dans cette stratégie. Avec la mise en place de programmes spécialisés au sein des universités algériennes, en collaboration avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, ainsi que les centres de formation professionnelle, l’Algérie vise à consolider sa capacité institutionnelle. Cette démarche, coordonnée avec le Ministère de l’Éducation et de la Formation Professionnelle, confirme l’intérêt porté à l’expertise scientifique et technique, essentielle pour la pérennité de ce projet d’envergure.

READ  Chery Algérie brise les rumeurs: Disponibilité et vente à crédit confirmées

Cette initiative révèle l’engagement de l’Algérie à consolider son autonomie en matière de ressources en eau. Elle témoigne de l’ambition du pays à conjuguer souveraineté nationale, savoir-faire local et développement durable, ouvrant ainsi la voie à un avenir prometteur dans la gestion de l’eau, un enjeu essentiel pour sa sécurité et son développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P