Actualité en Algérie

Projet pétrochimique d’Arzew : 12 000 emplois à saisir bientôt à Oran

À l’approche des célébrations du premier mai, jour symbolique pour le monde du travail, la ville d’Oran s’apprête à connaître une révolution industrielle et économique sans précédent. Sous le ciel clément de la région, le wali d’Oran, Saïd Saïoud, a annoncé des développements prometteurs qui s’inscrivent dans la vision dynamique de l’Algérie pour la prospérité et l’avenir.

En effet, la perle de l’Ouest algérien va bientôt vivre le démarrage d’un projet gigantesque de pétrochimie, porté par la Sonatrach, fleuron national de l’industrie des hydrocarbures. Ce projet, fruit d’une collaboration avec la compagnie britannique Petrofac, promet l’essor de la région industrielle d’Arzew avec une injection massive de 1,5 milliard de dollars couvrant 88 hectares. L’objectif? Produire annuellement près de 550 000 tonnes de polypropylène, destinées non seulement à satisfaire les besoins locaux mais aussi à renforcer la présence algérienne sur les marchés européens, asiatiques et africains grâce à l’exportation.

Cette initiative s’inscrit dans la stratégie énergétique ambitieuse de l’Algérie, renforcée par le plan quinquennal (2023-2027) de Sonatrach doté d’un budget de 40 milliards de dollars. Le pays, à travers ces projets d’envergure, ne vise pas moins que de booster sa production énergétique à court et moyen terme, tout en préparant le terrain pour d’autres grandes aventures industrielles axées notamment sur les produits gaziers.

Mais les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là pour les habitants d’Oran. Outre ce géant pétrochimique, deux unités supplémentaires du complexe sidérurgique Tosyali, situé à Bettioua à l’est d’Oran, ouvriront leurs portes. Ces installations promettent de régénérer l’emploi dans la région avec l’emploi de nombreux jeunes qualifiés, y compris ceux formés par l’Institut national spécialisé d’Oran. Dans ce sillage, l’industrie automobile s’éveille également à Oran : l’usine Fiat Algérie à Tafraoui, ainsi que l’expansion prévue de l’usine Stellantis, témoignent de cet élan économique prometteur. Plus de 1200 emplois ont déjà été créés par Fiat Algérie, avec la perspective d’en ajouter mille autres dans les mois à venir.

READ  Accord majeur: la firme chinoise CRRC lance le projet ferroviaire Gara Djebilet-Béchar

Ces projets, symboles d’une Algérie résolument tournée vers l’avenir et l’innovation, devraient considérablement réduire le chômage à Oran. Ils incarnent le nouveau visage d’une région prête à jouer un rôle de premier plan dans l’économie nationale et au-delà, soutenant ainsi les aspirations de ses citoyens à une vie meilleure. L’élan de développement que connaît Oran témoigne de l’engagement ferme de l’État à oeuvrer pour le bien-être de ses citoyens, reflétant l’ambition et la détermination de l’Algérie à réaliser la vision d’un avenir prospère.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P