Actualité en Algérie

Le président en visite émouvante chez le Cheikh Hassan d’Adrar, pilier de l’école coranique

Dans un geste remarquable de sollicitude et de proximité avec les citoyens, le Président Abdelmadjid Tebboune s’est rendu au chevet du Cheikh Hassan, éminent superviseur de l’école coranique En Zjmir à Adrar, actuellement hospitalisé à l’hôpital militaire d’Ain Naadja. Cette visite, effectuée hier, mercredi, illustre bien la volonté du chef de l’État d’apporter son soutien et de s’enquérir de la santé des personnalités publiques qui jouent un rôle crucial dans le tissu social et éducatif de l’Algérie, notamment dans le domaine de l’éducation religieuse.

La présidence de la République, à travers un communiqué officiel, a confirmé cette visite présidentielle, soulignant l’importance accordée par le président Tebboune aux acteurs du champ religieux et éducatif du pays. Le choix de cette rencontre ne relève pas du hasard; elle témoigne de la haute estime que porte le président à ceux qui s’engagent inlassablement pour l’enseignement et la préservation des valeurs spirituelles et culturelles de l’Algérie.

Le Cheikh Hassan, figure reconnue pour son engagement dans l’éducation coranique à Adrar, bénéficie de toute l’attention méritée en cette période de convalescence. Ce geste du président Tebboune n’est pas seulement un acte de bienveillance individuelle mais reflète une politique plus large de reconnaissance et de soutien aux élites intellectuelles et spirituelles du pays, qui contribuent au renforcement de l’identité algérienne et à la diffusion des enseignements de paix et de tolérance prônés par l’Islam.

En outre, cette visite doit être perçue comme un signal fort envoyé par la présidence quant à son engagement à soutenir non seulement le développement matériel de l’Algérie mais aussi son essor moral et spirituel. Elle met en lumière l’importance de la santé et du bien-être des citoyens, y compris des figures emblématiques de la société, au cœur des préoccupations étatiques.

READ  Gaza, priorité algérienne à l'ONU: Attaf expose la crise tragique avec fermeté

En conclusion, cette démarche du président Tebboune se veut un modèle d’action présidentielle empreinte d’humanité et de proximité avec le peuple algérien dans toutes ses composantes et ses figures emblématiques. Elle rappelle que, au-delà des responsabilités politiques et administratives, il existe un devoir de solidarité et de fraternité envers les bâtisseurs du savoir et de la morale de l’Algérie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P