Actualité en Algérie

Algérie : Une révolution dans les chiffres de production et d’exportation se profile

Dans le cadre d’un élan dynamique vers un avenir prometteur, la membre du Conseil de renouveau de l’économie algérienne, Nadia Ghanibardi, a exprimé un optimisme notable quant à l’essor économique imminent de l’Algérie. Lors d’une intervention sur le plateau de l’émission « ضيف الصباح », elle a mis en lumière plusieurs projets ambitieux visant à propulser l’Algérie sur le devant de la scène internationale à travers une augmentation significative de la production, de l’exportation et la création d’emplois.

L’un des axes majeurs de cette transformation économique réside dans le développement agricole, en mettant en exergue l’importance stratégique des cultures dans les vastes étendues du désert algérien. Un tel projet nécessiterait d’importants investissements, notamment pour le forage de puits et l’acquisition d’équipements industriels essentiels.

En outre, Ghanibardi a souligné l’importance de diversifier l’économie à travers des industries telles que la pétrochimie, le tourisme thermique, les projets de transition énergétique, et le virage technologique, qui ensemble, contribueront à accroître la valeur économique nationale. « Ces projets assureront à l’Algérie une plus grande fiabilité sur la scène internationale, à côté de leur impact sur l’amélioration du climat d’investissement », a-t-elle déclaré, affirmant que ces efforts concourront à une meilleure exploitation des ressources nationales, tout en modernisant des secteurs clés comme l’agriculture, qui bénéficie déjà de réformes structurelles majeures.

Le Conseil de renouveau de l’économie algérienne, selon Ghanibardi, œuvre à établir des partenariats mutuellement avantageux avec des investisseurs étrangers, y compris Africains, Européens, Chinois et Russes, promouvant les lois d’investissement algériennes afin d’attirer davantage d’investissements dans le pays. Elle a également souligné l’équité entre investisseurs algériens et étrangers, mentionnant le succès des investissements turcs dans le pays, qui s’élèvent à 6 milliards de dollars dans les secteurs de la métallurgie et du textile, tout en notant un intérêt croissant de la part d’investisseurs américains, chinois et allemands, particulièrement dans l’alimentaire et le secteur de la transformation, et la transition énergétique.

READ  Attaf affirme : "Bataille pour criminaliser l'occupant et abolir son immunité"

L’oratrice a mis en relief le travail en cours sur la révision de plusieurs textes législatifs afin de promouvoir les exportations non pétrolières et a évoqué les plans d’ouverture de banques algériennes en Afrique et en Europe, soulignant la compétitivité, la qualité des produits algériens, la main-d’œuvre qualifiée et les coûts énergétiques avantageux.

Ainsi, il apparaît clairement que l’Algérie est sur la bonne voie pour devenir une puissance économique émergente, grâce à un plan d’action stratégique et à la volonté collective de tirer le meilleur parti de ses ressources et de son potentiel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P