Actualité en Algérie

Stratégie anti-flambée des prix des climatiseurs, révélée par le Ministre du Commerce

Dans une démarche proactive anticipant la période estivale, le Ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, M. Tayeb Zitouni, accompagné du Wali de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, M. Kamal Nouicer, a effectué ce lundi une visite de terrain au coeur de l’industrie nationale, plus précisément à l’usine Condor, spécialisée dans la production de climatiseurs.

La visite s’inscrit dans le cadre d’une stratégie bien rodée, élaborée par le ministère, visant à assurer la disponibilité des produits électroménagers, en particulier les climatiseurs, qui connaissent une forte demande pendant la saison chaude. Cette initiative reflète la profonde préoccupation du gouvernement envers les besoins des citoyens algériens, assurant ainsi une stabilisation des prix et la prévention contre les augmentations arbitraires susceptibles d’être imposées par les spéculateurs.

Le ministre Zitouni, mettant l’accent sur cette politique de prévoyance, a déclaré: [insérer citation]. Cette stratégie démontre l’engagement de l’Algérie à renforcer son économie domestique tout en protégeant les intérêts des consommateurs, s’inscrivant ainsi dans une démarche de développement durable et inclusif.

Sous le soleil de Bordj Bou Arreridj, la visite chez Condor n’a pas seulement été l’occasion de vérifier la capacité de production et la qualité des équipements fabriqués en Algérie, mais aussi de souligner l’importance de l’industrie électroménagère dans la stratégie gouvernementale visant à réduire la dépendance aux importations et à promouvoir les exportations.

L’usine de Condor, exemple emblématique de réussite algérienne, joue un rôle clé dans la concrétisation de ces objectifs, contribuant ainsi à la valorisation du label « Made in Algeria » à l’international. Cette initiative s’aligne parfaitement avec les aspirations de l’Algérie à établir une économie dynamique et résiliente, capable de répondre aux défis futurs.

READ  Découvrez: L'Algérie et ses 6000 navires, majoritairement incapables de haute mer

L’engagement de l’Algérie envers l’auto-suffisance et la promotion d’un secteur industriel national robuste est plus que jamais cristallisé à travers de telles actions, démontrant la vision perspicace du gouvernement pour un avenir prospère.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P