Actualité en Algérie

Célébration de l’Aïd en Algérie, un moment de joie empreint de solidarité avec la Palestine

Dans une effusion de solidarité sans précédent, les Algériens ont marqué la célébration de l’Aïd el-Fitr par une démonstration éclatante de soutien au peuple palestinien, en dépit du climat d’hostilité qui sévit à Gaza depuis le 7 octobre 2023. Révélant un esprit de fraternité et d’unité, cette année, l’ambiance festive habituellement liée à l’Aïd a été teintée d’une touche particulière: de nombreux Algériens, en signe d’une solidarité inébranlable, ont choisi de draper leurs épaules du keffieh, arborant fièrement les couleurs de la Palestine aussi bien dans leurs foyers que sur les réseaux sociaux, avec une préférence marquée pour Facebook.

Ce geste symbolique a pris de multiples formes, allant de la décoration des maisons et des tables d’Iftar aux profils Facebook ornés de l’emblématique keffieh. Dans les rues d’Oran, de Chlef, de Constantine, de Blida, de Tlemcen, et d’autres villes à travers le pays, les Algériens ont voulu refléter le positionnement constant de leur gouvernement sur la scène internationale, qui fait de la cause palestinienne l’un de ses chevaux de bataille.

Des rassemblements empreints d’émotion ont eu lieu, où les fidèles, main dans la main, ont imploré le ciel pour la libération et la victoire des Gazaouis, pour la guérison de leurs blessés et le repos de leurs martyrs. En ce moment solennel, où la « kouffia » dominait le visage de l’Algérie, la nation toute entière a manifesté son désir d’un futur où la paix permettrait au peuple palestinien de jouir de ses droits légitimes. La récitation collective de prières pour les habitants de Gaza en ces jours de fête a été un puissant témoignage de l’espoir partagé d’un avenir meilleur.

READ  Attaf accueille avec faste son homologue Sierra-Léonais, un moment clé à ne pas rater

L’appel à boycotter les produits israéliens a résonné avec force, symbolisant une riposte non seulement économique mais aussi culturelle contre l’occupation israélienne. Sous le slogan « notre Aïd est Palestinien », les Algériens n’ont pas seulement exprimé leur solidarité; ils ont également affirmé leur engagement à rester au côté de la Palestine dans son combat contre l’oppression.

Sur le plan international, l’Algérie continue de jouer un rôle de premier plan, exhortant inlassablement la communauté internationale à agir pour mettre fin à la tragédie à Gaza et sauvegarder la dignité du peuple palestinien. Cette posture héroïque a été applaudie par des citoyens fiers de voir leur pays défendre avec véhémence la cause palestinienne.

En conclusion, l’Aïd el-Fitr cette année en Algérie a été beaucoup plus qu’une simple célébration religieuse. C’était un manifeste, vibrant et coloré, de solidarité. Les Algériens, à travers une multitude de gestes symboliques et d’actions concrètes, ont envoyé un message clair: leur joie ne serait complète que lorsque la paix et la justice prévaudront pour leurs frères et sœurs en Palestine. C’est une solidarité ancrée dans l’histoire partagée et les valeurs communes qui définit la relation fraternelle entre l’Algérie et la Palestine, illustrant profondément la conviction que dans cette lutte, ils ne sont pas seuls.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P