Actualité en Algérie

Campagne inédite: Le gendarme algérien s’attaque aux vidéos illégales sur la route

Dans un effort louable pour préserver la sécurité routière, les services de la Gendarmerie nationale d’Algérie ont récemment intensifié leurs campagnes contre ceux qui diffusent des vidéos sur les réseaux sociaux, notamment TikTok, enfreignant les règles élémentaires de la sécurité routière. Ces vidéos, souvent tournées par des jeunes, mettent en scène des manœuvres dangereuses et une conduite à vitesse excessive, ne tenant aucun compte des lois et règlements qui régissent la circulation.

Le Major Samir Bouchehit, chef de bureau de communication du Centre d’Information et de Coordination Routières de la Gendarmerie Nationale, a révélé dans une déclaration à l’agence APS que cette initiative est le fruit d’un travail minutieux de surveillance des activités violant les normes de sécurité routière détectées par l’unité de veille routière lors de l’examen de diverses sources sur l’internet.

Durant le mois de février, pas moins de 28 affaires ont été traitées, impliquant majoritairement des adolescents et des jeunes adultes, âgés de 16 à 29 ans, pratiquant des manœuvres qui non seulement mettent en péril leur propre vie mais également celle des autres usagers de la route. Le choix des routes rapides pour exécuter ces actes irresponsables – comme la célèbre autoroute Sud reliant les wilayas de Tipaza et d’Alger – semble être motivé par un désir de notoriété et d’attirer de larges audiences sur leurs comptes personnels.

Afin de contrer cette tendance inquiétante, une coordination avec les unités régionales a été mise en place pour appréhender les suspects et les soumettre à la justice, assurant ainsi que les mesures légales appropriées soient prises. Le Major Bouchehit a également insisté sur le fait que le centre poursuivra sa surveillance et son contrôle du cyberespace pour détecter et combattre toute activité susceptible de promouvoir des comportements criminels parmi les jeunes, susceptibles de conduire à de graves accidents de la route.

Les investigations révèlent que certaines des voitures impliquées dans ces manœuvres dangereuses étaient auparavant victimes d’accidents, soulignant ainsi la gravité de ces infractions. Selon les données disponibles, cette campagne de prévention a touché plusieurs wilayas telles que Alger, Chlef, Oran, El Oued, Béjaïa, Jijel, Constantine, et Tebessa, permettant de traiter 28 cas en février, ce qui marque un déclin significatif dans la propagation de ces comportements risqués.

Le Major a précisé l’engagement de l’unité de veille à combattre ces violations graves en surveillant attentivement l’espace en ligne et en donnant des instructions aux unités pour appliquer avec rigueur les dispositions et les lois de la circulation. Il a lancé un avertissement clair aux personnes diffusant de tels contenus sur internet, soulignant que ces activités peuvent encourager ce qu’il convient d’appeler le « crime routier ».

En écho à ces efforts louables, il est clair que la sécurité routière reste une priorité absolue pour les autorités algériennes, qui œuvrent sans relâche pour mettre fin aux comportements dangereux sur les routes, assurant ainsi la protection de tous les citoyens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P