Actualité en Algérie

Le Parlement Algérien approuve en force le projet de loi budgétaire 2021

Dans le cadre de la poursuite des réformes axées sur une gestion rigoureuse des finances publiques, l’Algérie prend des mesures décisives pour assurer un avenir économique solide et stable. Le Parlement, dans une démonstration d’unité et de responsabilité, a approuvé, lors d’une session tenue sous la présidence de Hani Ahsan, vice-président de l’Assemblée, et en présence notable du ministre des Finances, Laziz Fayd, le projet de loi relatif à la régulation budgétaire pour l’année 2021. Cette approbation reflète l’engagement de l’État à optimiser les dépenses et à répondre efficacement aux besoins des citoyens tout en favorisant le développement des différents secteurs économiques du pays.

L’adoption de ce projet de loi s’inscrit dans le contexte d’une application progressive de la loi organique n°18-15 du 2 septembre 2018 relative aux lois de finances. Cette loi, selon les mots du ministre Fayd, illustre parfaitement la volonté du gouvernement d’entreprendre des réformes législatives et réglementaires visant à assurer la durabilité financière de la nation. Le ministre a également salué les contributions constructives des députés, qui ont centré leurs interventions sur des sujets cruciaux tels que la maîtrise des prévisions budgétaires, l’exécution rigoureuse des projets, l’optimisation des dépenses et la lutte contre la fraude fiscale et douanière.

Par ailleurs, le président de la commission des finances et du budget a mis en exergue l’importance du contrôle parlementaire dans l’évaluation des politiques publiques et la correction des déséquilibres. Il a souligné que l’accompagnement et le renforcement de cette supervision sont essentiels pour consolider l’économie. L’Algérie manifeste également son leadership régional et international, cette dynamique étant illustrée par le succès retentissant de la récente réunion des chefs d’État et de gouvernement du Forum des Pays Exportateurs de Gaz, qualifié de nouveau triomphe pour le pays.

READ  Arcab s'envole pour une mission stratégique à Brazzaville au Congo

L’augmentation notable des recettes budgétaires, qui ont atteint 5900,63 milliards de DZD à la fin de décembre 2021, témoigne de la solidité et de la résilience de l’économie algérienne, même face aux défis posés par la pandémie de COVID-19. Cet élan positif se manifeste malgré les contraintes et reflète l’efficacité des politiques mises en œuvre pour stimuler à la fois les revenus ordinaires et ceux provenant du secteur pétrolier.

Les dépenses budgétaires ont également été adaptées pour répondre aux besoins urgents engendrés par la crise sanitaire, soutenir les demandes d’investissement des secteurs et faciliter la réorganisation territoriale. L’accent mis sur l’aspect réformateur des dernières mesures budgétaires montre la détermination de l’Algérie à garantir la pérennité et la stabilité financière, tout en promouvant le bien-être de ses citoyens et le progrès économique dans un esprit d’équité et de transparence.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P