Actualité en Algérie

Bousculade dans les banques pour une Fiat : jusqu’à 90% financée, une offre inédite!

Dans le cadre des initiatives prises par les banques algériennes pour soutenir l’industrie automobile locale, un engouement remarquable est observé chez les citoyens algériens désireux de posséder une voiture marquée du sceau « Fabriqué en Algérie ». Un enthousiasme qui s’inscrit notamment avec l’arrivée des modèles Fiat italiens, très prisés par la population. Ces derniers temps, les institutions financières ont vu une affluence sans précédent de clients aspirant à profiter des services de financement pour l’achat de véhicules neufs produits localement.

L’ouverture du complexe industriel Stellantis à Tafraoui, près d’Oran, a marqué une étape importante le 11 décembre 2023. Ce site de production permet à Fiat de renforcer sa présence en Algérie, apportant un élan significatif à l’industrie automobile nationale. Dans ce contexte favorisant l’essor local, le produit phare, la Fiat 500, devient plus accessible grâce à des modalités de paiement adaptées offertes par le secteur bancaire.

En effet, la Banque Al Salam a annoncé officiellement le lancement de son service permettant l’acquisition de la Fiat 500 fabriquée localement, en offrant un financement jusqu’à 90 % du prix du véhicule. D’autres banques, dont le Banque Nationale d’Algérie, embrassent également cette dynamique en proposant des crédits automobiles avec des conditions avantageuses, visant à couvrir une bonne partie du coût d’achat, facilitant ainsi l’accès à un véhicule neuf.

Les critères d’éligibilité établis par ces institutions financières sont pensés pour englober un large éventail d’Algériens, exigeant un revenu stable et une certaine ancienneté professionnelle. Ces mesures reflètent la volonté des banques d’accompagner chaque citoyen dans la réalisation de son projet de vie, tout en soutenant l’industrie locale.

READ  Au cœur du pouvoir : Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha en mission critique chez les Gardiens de la Nation

Banque El Baraka s’est aussi inscrite dans cette démarche en proposant des formules de financement respectant les principes de la finance islamique. Ces offres rencontrent un succès grandissant auprès d’un public de plus en plus conscient de l’importance de soutenir la production nationale.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Fiat, grâce à l’impulsion de Stellantis, affiche des performances remarquables en 2023, dominant le marché algérien de l’automobile avec une part considérable et des ventes record. Un exploit qui démontre non seulement la qualité des véhicules proposés mais aussi l’engagement de Fiat envers l’Algérie, manifeste par l’annonce d’expansion de son usine à Tafraoui, initiative qui promet de stimuler davantage l’industrie automobile nationale et de réaffirmer l’importance du secteur dans l’économie algérienne.

Ainsi, à travers ces développements prometteurs, l’Algérie dessine les contours d’une industrie automobile robuste, soutenue par des politiques bancaires incitatives. Une démarche qui, au-delà de favoriser l’accès à la mobilité, traduit une volonté de bâtir une économie diversifiée et résiliente.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P