Actualité en Algérie

Omar Rekkache dévoile : 43 investissements étrangers en Algérie, dont 7 européens en exclusivité

Dans une récente mise à jour sur l’état de l’investissement en Algérie, Omar Rekaache, Directeur Général de l’Agence Algérienne de Promotion de l’Investissement, a partagé des chiffres remarquables: 156 investissements étrangers ont été réalisés, comprenant 113 partenariats avec des Algériens et 43 investissements directs étrangers. Malgré ces chiffres prometteurs, les investissements provenant d’Europe semblent timides, avec seulement 7 projets enregistrés.

Ces données ont encouragé l’Agence à organiser une journée d’étude dédiée à divulguer les avantages que le nouveau code d’investissement offre. Selon Rekaache, les facilités offertes par ce cadre réglementaire, notamment dans le domaine immobilier et via le guichet unique, ainsi que plusieurs mesures simplifiant le processus d’investissement, ont totalement renouvelé le paysage d’accueil des capitaux étrangers en Algérie.

Du côté de la diplomatie, Azzedine Yahiaoui, Directeur de la division Union européenne au ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a signalé que des discussions ont lieu pour réviser l’accord de partenariat entre l’Algérie et l’Union européenne afin de le rendre plus équilibré. Cette initiative s’aligne avec les orientations du Président Abdelmadjid Tebboune visant à renforcer les relations bilatérales à travers une révision détaillée de l’accord. Yahiaoui a également invité les investisseurs européens à profiter des nouvelles opportunités créées par le législateur algérien, en notant que les investissements européens actuels ne représentent qu’une faible fraction des échanges commerciaux bilatéraux, avec un investissement total estimé à partir de l’UE n’excédant pas 13 milliards de dollars, soit moins de 5%.

Simon Petroni, le vice-ambassadeur de l’Union Européenne en Algérie, s’est exprimé dans une note optimiste, affirmant qu’un changement notable s’est produit dans l’environnement de l’investissement en Algérie, le rendant plus accueillant et facilitant l’entrée des capitaux étrangers. L’engagement de l’UE en Algérie ne se limite pas à des paroles; après le mois de Ramadan, un dialogue entre les opérateurs économiques des deux rives est prévu pour explorer de nouvelles voies améliorant les relations économiques. En outre, des voyages sont organisés dans plusieurs pays européens pour démontrer les mécanismes d’investissement et encourager les flux d’investissement mutuels.

READ  7 accords prometteurs entre opérateurs algériens et mauritaniens, à découvrir

Ce développement des relations économiques témoigne de l’effort continuel de l’Algérie pour attirer l’investissement étranger et diversifier son économie. Les initiatives récentes reflètent une volonté politique de créer un environnement d’affaires attrayant et sécurisé pour les investisseurs internationaux, marquant ainsi un nouveau chapitre de coopération économique entre l’Algérie et le monde.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P