Actualité en Algérie

Gaza, priorité algérienne à l’ONU: Attaf expose la crise tragique avec fermeté

Dans le cadre d’une journée marquée par une profonde réflexion sur les enjeux humanitaires et les conflits persistants au Moyen-Orient, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a réitéré la position inébranlable de l’Algérie concernant la question palestinienne et la situation désolante dans la bande de Gaza. Réaffirmant l’engagement de l’Algérie à maintenir cette question parmi ses priorités absolues au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, Attaf a souligné l’importance d’un cessez-le-feu immédiat et durable ainsi que l’accès sans entrave à l’aide humanitaire dans la région.

S’exprimant lors d’une rencontre avec la Présidente de la Commission internationale de la Croix-Rouge, Mirjana Spoljaric Egger, Attaf a exprimé sa conviction que la lutte pour les droits inaliénables du peuple palestinien reste le seul chemin vers une paix et une stabilité durables dans le Moyen-Orient. Il a mis en avant la solidarité indéfectible de l’Algérie avec la cause palestinienne, en alignement avec ses principes de justice et de respect du droit international.

La discussion avec Spoljaric Egger a également été l’occasion de souligner la relation forte et unique unissant l’Algérie à la Commission internationale de la Croix-Rouge. Mettant en avant le respect mutuel et la coopération entre les deux entités, Attaf a salué les efforts humanitaires déployés par les équipes de la Croix-Rouge dans des conditions extrêmement difficiles à Gaza, rendant hommage à leur bravoure et à leur sacrifice.

Attaf a également rappelé les discussions fructueuses initiées à New York, il y a trois mois, avec la Commission, visant à approfondir la collaboration sur la question palestinienne et d’autres crises régionales. Réaffirmant le rôle clé de la Commission en tant que force de bien et pilier d’espoir dans des contextes de conflit, l’Algérie se montre optimiste quant à la poursuite et à l’élargissement de cette coopération stratégique.

En outre, le ministre a exprimé sa gratitude pour le partage des archives de la Commission, documentant ses activités humanitaires en Algérie durant la lutte pour l’indépendance. Cette démarche renforce le lien historique entre l’Algérie et l’institution humanitaire, témoignant d’un partenariat basé sur la confiance, le soutien mutuel et un engagement partagé en faveur du droit international humanitaire.

Par ces échanges et ces déclarations, l’Algérie continue de se positionner en tant que défenseur actif de la paix et de la justice sur la scène internationale, affirmant son rôle d’acteur clé dans la médiation des conflits et dans le soutien aux populations affectées par les crises.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P