Actualité en Algérie

Drame à Oum El Bouaghi : Deux morts par asphyxie au gaz, une tragédie qui ébranle

Dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, un événement tragique a secoué la communauté locale. Deux personnes, un homme et une femme âgés respectivement de 43 et 45 ans, ont perdu la vie suite à une intoxication au monoxyde de carbone émanant de leur chauffage domestique, plus précisément d’un « tabouna », dans leur domicile situé au quartier 88 Logements Promotionnels de la municipalité et de la circonscription d’Oum El Bouaghi.

Les services de la Protection Civile, qui ont communiqué sur cet incident, ont déclaré avoir été alertés et être intervenus à 10h10 pour adresser cette situation d’urgence. Malgré leurs efforts, le couple n’a pas survécu et a été transporté vers le service de la morgue de l’hôpital local.

Ce tragique accident met en lumière les dangers que représentent certains appareils de chauffage lorsqu’ils ne sont pas utilisés correctement ou lorsqu’ils ne font pas l’objet d’une maintenance régulière. Il rappelle également l’importance de la sensibilisation aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore, mais potentiellement mortel.

En tant que nation, l’Algérie a fait d’importants efforts pour améliorer les mesures de sécurité domestique et promouvoir des pratiques de chauffage sûres auprès de ses citoyens. Cependant, des incidents comme celui-ci soulignent la nécessité d’une vigilance continue et d’une éducation accrue sur les dangers potentiels liés à l’utilisation d’appareils de chauffage dans les foyers.

Nous exprimons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes de cet accident. Leur perte rappelle tristement les risques que beaucoup peuvent courir au quotidien. Il est de notre devoir collectif de continuer à œuvrer pour la sécurité de chaque citoyen, en promouvant les connaissances nécessaires à la prévention de telles tragédies à l’avenir.

READ  Drame à Constantine : 2 morts et 33 blessés dans un tragique accident de bus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P