Actualité en Algérie

16 morts et 75 blessés en Algérie depuis le début du Ramadan, les chiffres alarmants

Depuis le début du mois sacré de Ramadan, les routes d’Algérie ont été témoins de drames qui endeuillent des familles et alertent sur l’importance cruciale du respect des règles de conduite. Les chiffres publiés par les services de la Gendarmerie Nationale dressent un constat alarmant avec la survenue de 48 accidents de la route qui ont coûté la vie à 16 personnes et blessé 75 autres dans les zones sous leur compétence.

L’augmentation des accidents et des victimes par rapport à l’année précédente est notable, avec trois accidents et six décès supplémentaires recensés. Cet accroissement préoccupant a été souligné par le Major Samir Bouchehit, chef du bureau de communication au centre d’information et de coordination routier de la Gendarmerie Nationale, dans des déclarations rapportées par l’Agence de presse algérienne. À l’analyse des causes, il apparaît que ces tragédies sont majoritairement attribuables à l’excès de vitesse, particulièrement critique juste avant la rupture du jeûne du soir, en sus des manœuvres dangereuses telles que les dépassements hasardeux sans précautions, ainsi que l’imprudence de certains conducteurs. L’état de fatigue et le surmenage sont également pointés du doigt comme facteurs aggravants.

Le contexte du Ramadan, bien que spirituel et propice au recueillement, semble exacerber certaines pratiques à risque sur la route. Cette situation met en lumière l’urgence de renforcer les campagnes de sensibilisation à la sécurité routière et d’inciter les conducteurs à une vigilance accrue, notamment durant les moments critiques de la journée. La responsabilité est collective : il s’agit non seulement de respecter la vie humaine mais aussi de promouvoir une cohabitation harmonieuse sur les routes, garantissant ainsi un Ramadan paisible pour tous.

READ  Découvrez le démarrage du versement des subventions pour le logement rural en Algérie

En ces temps de spiritualité et de partage, il devient impératif d’accorder une attention particulière à notre conduite, rappelant que la prudence sur les routes sauve des vies. Les autorités, conscientes des défis, continuent de déployer des efforts soutenus pour prévenir ces accidents. En tant que société, réaffirmer notre engagement envers la sécurité routière devient un devoir, pour que chacun puisse vivre ce mois béni dans la sérénité et la paix.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P