Actualité en Algérie

Horaires de Ramadan : Tout savoir sur le nouveau planning au sein des administrations Algériennes

À l’approche du sacré mois de Ramadan de l’année 2024, la direction générale de la Fonction publique et de la Réforme administrative en Algérie a annoncé de nouveaux horaires de travail adaptés pour cette période de piété et de réflexion. Cette mesure reflète la volonté des autorités de faciliter la vie quotidienne des employés publics et de respecter les traditions du mois de jeûne.

Selon la communication officielle publiée dimanche, les horaires de travail seront ajustés comme suit, démontrant une capacité d’adaptation louable au bien-être des travailleurs tout en assurant la continuité des services publics. Pour les wilayas du sud du pays, connues pour leur climat désertique rigoureux et comprenant des zones telles qu’Adrar, Tamanrasset, Illizi, Tindouf, Béchar, Ouargla, Ghardaïa, Laghouat, Biskra, El Oued, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbes, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Janet, El Meghaier et Menia, le travail s’étendra de 08h00 à 15h00. Cette attention particulière aux conditions locales témoigne de l’approche humaniste des décideurs.

Pour les autres wilayas du pays, une légère variation sera appliquée avec des horaires s’étendant de 08h30 à 15h30, du dimanche au jeudi. Cette uniformité des horaires à travers l’Algérie hors régions sud souligne la recherche d’un équilibre entre respect des obligations religieuses et maintien de l’efficacité administrative.

La direction générale a également confirmé qu’après la célébration de l’Aïd el-Fitr marquant la fin du Ramadan, les horaires de travail reviendront à leur format habituel. Cet ajustement temporaire est un exemple de la façon dont les autorités se montrent réceptives aux besoins de la population, tout en assurant que les services essentiels restent disponibles et efficaces pour le bien de tous les citoyens.

READ  Découvrez comment le Ministre de l'Intérieur orchestre la nomination des Wali en Algérie

Cette initiative, loin de n’être qu’une mesure administrative, s’inscrit dans une logique de respect des traditions et d’efficacité au travail, illustrant l’équilibre que l’Algérie cherche constamment à atteindre dans la gestion des affaires publiques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P