Actualité en Algérie

Belmehdi lance une formation exclusive pour les étudiants africains en Algérie

Dans la capitale algérienne, un événement marquant s’est déroulé sous la houlette de M. Youcef Belmehdi, ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, mettant en exergue l’engagement profond de l’Algérie à promouvoir l’enseignement et la formation coranique. Ce lundi, une conférence de formation spécialement dédiée aux étudiants africains poursuivant leurs études dans les écoles, zaouïas et instituts nationaux algériens s’est tenue, illustrant la solidarité et le soutien de l’Algérie à ces jeunes venus de tout le continent.

Le ministre Belmehdi a précisé lors de cet événement l’importance que revêt pour l’Algérie, tant à l’échelle des dirigeants que de la population, le domaine de l’éducation coranique et de la formation religieuse. Cette préoccupation se manifeste notamment par l’accueil et le soutien apportés aux étudiants africains inscrits dans les structures d’enseignement coranique sur le territoire national. Un effort qui témoigne de l’ouverture de l’Algérie et de son rôle pivot dans le partage du savoir et des valeurs spirituelles.

D’ailleurs, l’une des initiatives mises en lumière par Belmehdi concerne la distribution du Saint Coran (Mushaf Algérie) dans sa version Braille et récitation Warsh selon Nafi’ pour les non-voyants des pays africains. Cette action souligne l’engagement de l’Algérie à garantir l’accès à l’éducation religieuse à tous, sans distinction.

Le ministre a également annoncé que la rencontre avec les étudiants africains de ce jour serait la première d’une série, avec l’ambition de pérenniser cet événement comme un rendez-vous annuel. L’objectif étant de renforcer le message spirituel de l’Algérie à travers le continent africain. Il a souligné la création d’un portefeuille pour les étudiants africains comprenant divers ouvrages de sciences religieuses, témoignant de la volonté de l’Algérie de soutenir une référence religieuse nationale prônant la modération et rejetant la violence et l’extrémisme.

READ  Le président félicite chaleureusement son homologue russe pour sa victoire électorale

L’initiative s’inscrit dans une vision plus large de « diplomatie religieuse », visant à attirer vers l’Algérie des étudiants étrangers pour y suivre un enseignement coranique de qualité. Belmehdi a fait référence au lancement de l’Institut d’Agadez (Niger) pour la formation des cadres religieux, reflétant l’aspiration de l’Algérie à approfondir ses relations avec les pays africains à travers un engagement culturel et spirituel.

À travers ces actions, l’Algérie démontre son engagement indéfectible non seulement envers la promotion de l’enseignement coranique mais aussi en faveur d’une coopération solidaire et éclairée avec ses voisins africains, illustrant une fois de plus son rôle de leader spirituel et culturel sur le continent.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P