Actualité en Algérie

Attaf affirme : Le veto d’Israël ne freinera pas l’état Palestinien – À savoir pour les Algériens

Dans le cadre d’une assemblée solennelle à la Ligue Arabe, le ministre des Affaires étrangères algérien, M. Ahmed Attaf, a prononcé un discours marquant, témoignant de la position ferme et solidaire de l’Algérie envers le peuple palestinien. Soulignant l’urgence de la situation, il a appelé à une action concrète pour le gel de l’adhésion d’Israël aux Nations Unies, mettant en évidence la nécessité d’une réponse collective face aux défis rencontrés par les Palestiniens.

M. Attaf a mis l’accent sur le rôle crucial des pays arabes dans la défense de la cause palestinienne, rappelant l’importance d’une évaluation objective de notre engagement envers nos frères palestiniens. Il a vigoureusement plaidé pour une augmentation de l’audace et de la détermination arabes afin d’être à la hauteur des sacrifices et de la résilience légendaire des résidents de Gaza. Le ministre a également souligné l’importance d’une position arabe unie pour mener efficacement la lutte diplomatique, politique et économique contre l’occupant israélien.

S’exprimant avec assurance, il a révélé que, sur directives du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, l’Algérie, profondément engagée dans la cause palestinienne, a mis celle-ci au cœur de son action depuis son adhésion au Conseil de sécurité. Il a insisté sur l’importance de poursuivre inlassablement les efforts pour contraindre le Conseil à assumer pleinement ses responsabilités envers le peuple palestinien.

M. Attaf a abordé la nécessité impérieuse de briser le mur d’impunité qui protège l’occupant israélien, critiquant l’existence d’un régime de privilèges, de discriminations et d’exceptions dont bénéficie Israël. Il a aussi mentionné l’impulsion positive générée par diverses initiatives internationales en faveur de la Palestine, soutenant l’acte de geler l’adhésion d’Israël aux Nations Unies, inspiré par les mesures historiques prises contre l’apartheid en Afrique du Sud.

READ  Hadj 2024 : L'ambassade saoudienne à Alger partage des conseils cruciaux pour les pèlerins

Le ministre a évoqué les enjeux majeurs de la valorisation d’une solution politique, s’opposant fermement aux narrations israéliennes concernant l’avenir de Gaza. Il a défendu trois principes incontournables : le respect de l’autodétermination palestinienne, l’adhésion aux règles du droit international pour la paix, et l’affirmation qu’aucun avenir pour Gaza n’est envisageable en dehors du cadre de l’état palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale.

Finalement, le ministre a noté que l’assemblée était unie dans sa conviction que l’occupation israélienne n’avait aucun droit de véto sur la création d’un état palestinien, réitérant le soutien indéfectible de l’Algérie pour palier à la légitimité palestinienne. Emphasise a été mise sur la cohérence de la position internationale envers l’indépendance palestinienne.

L’Algérie appelle ainsi à l’admission pleine et entière de l’État de Palestine aux Nations Unies, soulignant que cette demande transcende les frontières palestiniennes et arabes, et est désormais embrassée par la communauté internationale élargie, y compris le Mouvement des Non-Alignés, l’Union Africaine et l’Organisation de la Coopération Islamique.

Dans son engagement résolu, M. Attaf a rappelé l’importante responsabilité historique qui incombe à l’ensemble de la communauté arabe afin de soutenir fermement la cause palestinienne, une cause juste et légitime qui, malgré les défis, trouvera inévitablement son chemin vers la réalisation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P