Actualité en Algérie

Incendie majeur à Sétif : près de 2,5 hectares de broussailles dévorés par les flammes

Dans la nuit du vendredi, entre Aïth Khellad et la route nationale numéro 75, dans le territoire de la municipalité d’Aïth Noual Mezada, province de Sétif, un incendie a éclaté, consumant 2,5 hectares de broussailles (genévriers et cyprès). Les services de la Protection civile, toujours promptes et efficaces face aux sinistres, ont rapidement été mobilisés pour faire face à cette catastrophe.

L’intervention des pompiers n’a pas été sans peine. Le lieutenant Khair Eddine Vilali, chef de l’unité de la Protection civile de Bouandas, a, lors d’une transmission sur les ondes de la radio locale de Sétif, partagé les difficultés rencontrées par ses équipes. Entre les rafales de vent qui attisaient les flammes et le terrain montagneux parsemé de pentes abruptes, sans oublier l’absence de voies d’accès facilitant la progression des secours, l’opération de maîtrise du feu a été ardue.

Néanmoins, avec un dévouement et une coordination louables, les efforts conjoints des pompiers, appuyés par les services municipaux et la Gendarmerie nationale, ont porté leurs fruits. Le feu a été totalement maîtrisé aux alentours de minuit. Cette efficacité témoigne de l’engagement continu des autorités locales et des services de secours pour protéger les citoyens et leurs biens, ainsi que l’environnement.

La situation en Algérie, en ce qui concerne les incendies de forêt et de broussailles, reste préoccupante, particulièrement durant les périodes de sécheresse estivale où les risques sont exacerbés. Cet incident rappelle l’importance de la prévention et de la préparation face à de tels sinistres. Il soulève également la question de l’amélioration des infrastructures et de l’accès aux zones à risque pour faciliter les opérations de secours.

READ  Découvrez comment rejoindre les Douanes : Concours de recrutement ouvert!

C’est dans cet esprit que les autorités continuent de travailler, veillant à mettre en place des stratégies et des politiques de gestion des risques naturels, dans le but de sauvegarder la vie et les propriétés des Algériens, tout en préservant la richesse naturelle du pays. La vigilance reste de mise, et la collaboration entre les citoyens et les différents services de l’État est cruciale pour prévenir de futures catastrophes.

L’événement nous rappelle une fois de plus la bravoure et le professionnalisme des membres de la Protection civile et des autres corps d’état qui œuvrent sans relâche pour la sécurité de tous, soulignant l’importance de la solidarité et du travail d’équipe dans la gestion des crises.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
P